13 novembre 2019

EDOUARD LIMONOV/LE POETE RUSSE PREFERE LES GRANDS NEGRES

Limonov, poète de l'underground moscovite, dissident et/ou opposant en délicatesse avec tous les gouvernements communistes et post communistes, fils d'un officier subalterne du KGB, sale gamin à la limite de la psychopathie, président du parti national bolchevique, personnage en soi peu sympathique mais à mon sens attachant par tant de désespoir en lui. Et surtout, surtout, l'un des plus grands poètes et écrivains russes du siècle dernier, pour moi le premier. Malheureusement peu connu, les médias bien pensantes ne lui on jamais... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2019

MELISSA BRODER/SO SAD TODAY

La tristesse, l’agonisse, la dépression, merci, je connais. Professionnellement et personnellement. Et ça ne m'a jamais, mais alors jamais au grand jamais, fait rire. Ou alors par dérision ou auto dérision. On se défend comme on peut contre l’innommable. Et que nous raconte Melissa Broder ? La tristesse, l'angoisse, la dépression. Et le cortège d'addictions qui va avec. Sans pudeur. Elle nous raconte ça de son intérieur. J'aurais dû pleurer du début à la fin. Logiquement. Et du début à la fin, j'ai ri. J'ai ri. Ce livre... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2019

CHANT I D'HELENA

Tu es là, debout sous la pluie, les pieds dans la glaise. Indécollable. Dans la boue jusqu'aux yeux. Sous la pluie du ciel qui te pisse dessus comme un chien. Le ciel est un chien et je hais le ciel sous lequel je devenais folle.   Je suis morte.   Ton poème de Baudelaire, comme tu m'appelais, est parti. Envolé dans un nuage de benzodiazépines et de vodka.   Avant qu'ils n'enferment mon corps dans une boite, tu as refusé de le voir, mon corps couché sous un drap blanc qui n'en cachait rien.   Je suis... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2019

UNE FEMME A BERLIN

Berlin, entre avril et juin1945 au milieu d'un monde en ruines et d'où toute civilisation a bien failli disparaître. Une chape de plomb sur le présent mais aussi sur l'avenir. Si tant est qu'il y est encore un avenir. Le III° Reich s'est effondré et les soviétiques ont envahi la ville. Une horde de soudards bien décidés à venger leur peuple des horreurs que les nazis lui ont fait subir. Et qui ne s'en priveront pas. La guerre reste la guerre de quelque côté qu'on la regarde dans les yeux. Ceci n'est pas un roman mais le... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2019

JONATHAN COE/BIENVENUE AU CLUB

Comment grandir quand on est adolescent dans l'Angleterre des années soixante dix ? Dans l'Angleterre de l'état providence, aux syndicats prospères et puissants pendant que s'annoncent des années plus sombres avec la montée de l'extrême droite, les tensions sociales la guerre en Irlande qui ne veut pas dire son nom. Au seuil du tatchérisme. Comment s'intégrer à son lycée pour enfants de privilégiées, se faire accepter dans les clubs, oser parler aux filles, monter un groupe de musique, écrire le roman ou la symphonie... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2019

Edouard VIII et les nazis

Les scandaleuses révélations du journal intime d'un noble anglaisIl a côtoyé Proust, Édouard VIII, avant qu'il n'abdique, festoyé avec les nazis et même dîné avec Jean Cocteau. Témoin de son temps, parmi les élites, Sir Henry Channon, dit " Chips ", consignait dans ses journaux intimes ses observations acérées. Des écrits qui vont être intégralement publiés, contrairement à la version de 1967, en partie censurée.https://www.lepoint.fr  
Posté par fsetrin à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]