product_9782070349494_195x320

Berlin, entre avril et juin1945 au milieu d'un monde en ruines et d'où toute civilisation a bien failli disparaître.

Une chape de plomb sur le présent mais aussi sur l'avenir. Si tant est qu'il y est encore un avenir.

Le III° Reich s'est effondré et les soviétiques ont envahi la ville. Une horde de soudards bien décidés à venger leur peuple des horreurs que les nazis lui ont fait subir. Et qui ne s'en priveront pas.

La guerre reste la guerre de quelque côté qu'on la regarde dans les yeux.

Ceci n'est pas un roman mais le témoignage d'une jeune fille.

Un témoignage sur un ton d'objectivité presque glaciale, sarcastique, parfois cynique, non sans humour. Mais il faut bien survivre dans la misère, le froid, la faim, la saleté et la peur du viol de masse et de la mort.

Parfois poignant.

Un récit sec, distancé, sans fard, sans effet de style, sans pathos, tout en pudeur, avec beaucoup de dignité.

Une femme à Berlin en 1945. Comme toutes les berlinoises à cette époque.

Comme toutes les femmes subissant la loi de la guerre.

Si les hommes meurent à la guerre, les femmes en paient le prix fort dans leur chair et dans leur psychisme.

En cela ce livre est universel, intemporel.