05 novembre 2019

UNE FEMME A BERLIN

Berlin, entre avril et juin1945 au milieu d'un monde en ruines et d'où toute civilisation a bien failli disparaître. Une chape de plomb sur le présent mais aussi sur l'avenir. Si tant est qu'il y est encore un avenir. Le III° Reich s'est effondré et les soviétiques ont envahi la ville. Une horde de soudards bien décidés à venger leur peuple des horreurs que les nazis lui ont fait subir. Et qui ne s'en priveront pas. La guerre reste la guerre de quelque côté qu'on la regarde dans les yeux. Ceci n'est pas un roman mais le... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2019

JONATHAN COE/BIENVENUE AU CLUB

Comment grandir quand on est adolescent dans l'Angleterre des années soixante dix ? Dans l'Angleterre de l'état providence, aux syndicats prospères et puissants pendant que s'annoncent des années plus sombres avec la montée de l'extrême droite, les tensions sociales la guerre en Irlande qui ne veut pas dire son nom. Au seuil du tatchérisme. Comment s'intégrer à son lycée pour enfants de privilégiées, se faire accepter dans les clubs, oser parler aux filles, monter un groupe de musique, écrire le roman ou la symphonie... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2019

Edouard VIII et les nazis

Les scandaleuses révélations du journal intime d'un noble anglaisIl a côtoyé Proust, Édouard VIII, avant qu'il n'abdique, festoyé avec les nazis et même dîné avec Jean Cocteau. Témoin de son temps, parmi les élites, Sir Henry Channon, dit " Chips ", consignait dans ses journaux intimes ses observations acérées. Des écrits qui vont être intégralement publiés, contrairement à la version de 1967, en partie censurée.https://www.lepoint.fr  
Posté par fsetrin à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2019

DROGUES PSYCHEDELIQUES

Pourquoi il faut légaliser les drogues psychédéliquesÀ écouter ces dernières années les opposants au cannabis thérapeutique, on pourrait presque croire qu'ils n'ont jamais entendu parler de l'utilisation de substances psychoactives en médecine. Ces gens seraient sans doute étonnés d'apprendre qu'en Angleterre, vous pouvez vous faire prescrire un antidouleur appelé diamorphine, l'autre nom sophistiqué de l'héroïne.https://www.lepoint.fr  
Posté par fsetrin à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2019

LA DEPRESSION N'EST PAS UN CHOIX

In The conversation     Bonnes feuilles : La dépression est une maladie, et pas un choixÀ l'occasion de la Journée européenne de la dépression, The Conversation publie les bonnes feuilles du livre " Pop & psy : comment la pop culture nous aide à comprendre les troubles psychiques ", par Jean‑Victor Blanc, aux éditions Plon.http://theconversation.com  
Posté par fsetrin à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2019

VICTORIA MAS/LE BAL DES FOLLES

Hôpital de la Salpêtrière, service du grand professeur Charcot, le grand patron de la neurologie, on est encore loin de parler de psychiatrie, qui y règne en maître absolu et adulé, incontesté. Le bal des folles, ce bal où le tout Paris peut venir observer, à la mi-carême, ces bêtes curieuses, les folles, comme des animaux dans un zoo. Réputé n'accueillir que les « vraies » hystériques dont l’exhibition soigneusement mise en scène pour la gloire du Maître, à un public choisi, donc masculin, permet à Charcot d'exposer... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 octobre 2019

ORHAN PAMUK/CETTE CHOSE ETRANGE EN MOI

Comment trouver le bonheur, comment être heureux quand on est un homme parti enfant de son village natal pour devenir vendeur ambulant dans les rues d'Istanbul ? Quand on contemple les transformations de la ville et de la société et que l'on reste accroché à son ancien monde ? Quand ses lettres d'amour parviennent à la mauvaise personne que finalement on épouse en laissant perdurer le malentendu. Mevlut, emporté il sait où par les flots de l'histoire, le vendeur ambulant de yaourt et de boza est-il heureux ou... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2019

DANIEL PENNAC/LES FRUITS DE LA PASSION

Où l'on retrouve toute la tribu Malaussène avec son cortège de névroses familiales. Sans oublier le chien qui a pris l'habitude de chier au pied de l'affiche électorale du candidat d'extrême droite. Mais là, ça va mal. Thérèse, la pucelle chronique est amoureuse d'un haut fonctionnaire prénommé Marie-Colbert, réputé d'une honnêteté scrupuleuse. Elle va se marier. Sans inviter la famille qui ferait désordre face à sa belle famille de nobliaux français. Y sont conviés tous les traine la misère de Belleville. Opération caritative... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2019

JANOS SZEKELY/L'ENFANT DU DANUBE

Bela est un petit bâtard abandonné chez la « tante Rozika » , ancienne putain, dont de dire qu'elle est maltraitante est un très doux euphémisme, né d'une mère trop jeune et trop pauvre, d'un père inconnu naturellement, au milieu d'autre bâtards comme lui et donc l'unique souci est de survivre ? La vie est sans pitié pour cet enfant. A quatorze ans, il fuit à Budapest dans l'espoir de retrouver sa mère. Employé dans un grand hôtel de la ville, il y est confronté au luxe scandaleux, au mépris et à l’exploitation, y... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2019

Larry Clark

La exposición fotográfica de Larry Clark en Valencia: una patada al moralismo y al puritanismo - Cultura InquietaSi somos capaces de mantener la mente fría por un momento y pensamos en la finalidad principal de una fotografía, podemos concluir en que una captura debe tener el objetivo de remover, provocar y despertar sentimientos en el espectador.https://culturainquieta.com  
Posté par fsetrin à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]