03 juin 2017

CHRISTOPHE ONO-DIT-BIO / CROIRE AU MERVEILLEUX

SOLAIRE. Voilà le premier mot qui m'est venu à l'esprit très vite en cours de lecture et qui m'arrive en tête le livre refermé ce matin. SOLAIRE.Solaire malgré la mort au premier plan et qui occupe toute la scène. Solaire, la femme aimée et morte, solaire la femme fantasmée et intouchable qui guérit l'âme de César parce que justement, elle est intouchable, solaire cet enfant, fils de César.Solaire ce livre dans lequel la mort s'impose dans la grisaille parisienne, dans lequel la vie s'impose dans la lumière de la côte italienne... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2017

KAMEL DAOUD / MEURSAUT, CONTRE ENQUÊTE

L'arabe, celui que Meursaut tue sur une plage incendiée par juillet. L'arabe n'a ni nom ni prénom. Kamel Daoud lui donne une identité. C'est à dire un prénom, un nom, un frère, une mère, probablement aussi une fiancée et un pays, cette Algérie qui en cinquante cinq ans après son indépendance ne parvient qu'à gâcher sa liberté. L’anonyme prend vie soixante dix ans après sa mort. Kamel Daoud réussit cet incroyable tour de force. Écrire un roman dans le miroir d'un autre, et quel autre ! S'attaquer, si j'ose dire, à L'étranger de... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2017

MICHEL ONFRAY / DÉCADENCE

    J'aurai tout lu, tout entendu sur ce livre. Comme d'habitude, les gens de bien, les bien pensants, les vertueux, les politiquement corrects, les intellos de salon, les croyants plus ou moins intolérants, souvent plus que moins dès lors que l'on ose examiner leur croyance sous le filtre de la raison, et la liste n'est pas close, tous ces gens là hurlent contre le gros pavé d'Onfray. Normal, il doit en avoir l'habitude. Il n'est pas plus question d'en réclamer l’autodafé ou d'en faire une lecture religieuse, ce qui... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 23:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2017

LE MONDE DE SOPHIE /JOSTEIN GAARDER

  Une adolescente de quatorze ans qui est initiée à la philosophie par un mystérieux professeur, un voyage initiatique dans le monde de la philosophie occidentale, des pré-socratiques à Freud et Sartre pour terminer sur des considérations sur le big bang.   Qui est ce curieux philosophe qui va mettre sans dessus dessous la vie et le monde de Sophie ?   Qui est cette cette mystérieuse Hilde dont le père envoie un double des lettres à sa fille à Sophie, ce commandant dans la force de l'ONU qui semble, à... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2017

DIDIER DAENINCKX /CACHÉ DANS LA MAISON DES FOUS

1943, à l'asile de Saint Alban en Lozère, on organise la résistance à l’envahisseur nazi et on cache les juifs et tous ceux qui sont en délicatesse avec la Gestapo ou la police de Pétain. On y crève de faim et de froid mais jamais d'un manque de chaleur humaine. On y rencontre Lucien Bonnafé, le médecin directeur, et sa femme Jeanne, François Tosquelles réfugié catalan, deux psychiatres dont les noms resteront inscrits dans l'histoire de la résistance et de la psychiatrie française, Paul Éluard et Nusch son amour du moment., Denise... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2017

FREEDOM / JONATHAN FRANZEN

  Chronique sur trois générations d'une famille américaine. Récit de la vie ordinaire de gens ordinaires. Patty, Richard, Walter. Ils étaient jeunes, ils étaient libres, libres d'aimer, de choisir la vie dont ils rêvaient. Dès le début , chronique d'une faillite annoncée. Le temps a passé. Et avec le temps qui passe, la question douloureuse, ai-je fait les bons choix ? Un volumineux récit qui s'approche au plus près des états d'âmes, des ambiguïtés, des ambivalences, des frustrations tant affectives que sexuelles,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2017

SYLVIA PLATH

On découvre à tout âge. Et aussi, surtout peut être en littérature. Et je viens de découvrir de grand poète Nord américain de la hauteur d'un Withman. Comme quoi les USA ne produisent pas que de la mal bouffe et du mauvais boire.   Née le 27 octobre 1932 à Jamaïca plan, banlieue de Boston, d'un père émigré allemand mort prématurément, elle a huit ans, et d'une mère autrichienne, elle est morte le 11 février 1963 à Londres. À la mort de son père, elle a ce mot : « je ne parlerai plus jamais à Dieu. » Ce premier... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2017

VOLUTES / NATHALIE BOUCHERÉ

   L'auteur, dans sa dédicace, me souhaite bonne lecture. Ce ne fut pas une bonne lecture, mais une lecture délicieuse. Une de ces lectures dont je suis friand Une lecture de gourmet gourmand.   Pour paraphraser l'auteur qui voudra bien me le pardonner. Nous aussi, on pousse le loquet et la porte ne grince pas. Et on emprunte ce chemin qui mène à l'inconnu, l'inconnu imaginé (?) par Nathalie Boucheré.   Imaginé ? Non bien sûr. Elle n'a pas pu inventer ces êtres humains, animaux ou végétaux ou... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 avril 2017

NEIGE DE PRINTEMPS I YUKIO MISHIMA

Un Japon à la fin de l'ère Meiji, un pied dans la tradition et déjà l'autre dans la modernité. Deux mondes, la vieille noblesse et la nouvelle aristocratie. Le poids des traditions et l'appel de l'occidentalisation. En toile de fond d'un amour impossible et tragique. Deux jeunes amants s'aiment, se désirent, se reprennent, se repoussent, se reprennent. Prisonniers du devoir d'obéissance à leurs parents, à la société, à l'empereur qui ne peut que s'opposer à leur amour. Prisonniers de leurs propres méandres qui ne peuvent que rendre... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 avril 2017

YAN LIANKE / SERVIR LE PEUPLE

Voilà un court roman iconoclaste et jubilatoire qui, en reprenant le vieux slogan de la révolution culturelle, piétine les tabous les plus sacrés de la république populaire de Chine. Tout y passe, l'armée, la révolution, la sexualité, et le politiquement correct chinois. Servir le peuple, c'est exécuter, pour ce jeune soldat de l'armée populaire de libération, l'ordre de son colonel : satisfaire la sexualité exigeante de la femme de son supérieur. Ordre étrange mais auquel il doit obéir pour "servir le peuple". Entre deux passages au... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]