24 décembre 2017

SYLVAIN TESSON / PETIT TRAITÉ SUR L'IMMENSITÉ DU MONDE

Sylvain Tesson, un voyageur, un errant qui parcourt le monde. Il marche, il grimpe, chevauche, de bivouac en bivouac, dort sous un arbre ou sous un pont ou en haut d'une cathédrale au risque de se rompre le cou. Son petit traité est un précis de désobéissance sociale. Tesson vit par un choix qui semble bien définitif, à l'écart du troupeau humain. Il a choisi la nature vierge, sauvage, parfois peu accueillante voire dangereuse contre l'homme et son ordre établi, toujours plus menaçant que les vastes déserts que l'auteur parcourt.... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2017

IRÈNE FRAIN / SORTI DE RIEN

  Le rien, anagramme d'Irène. Le rien, d'où sortent ces bretons rouges, républicains ou noirs, protestants. Donc mal vus dans cette Bretagne des années cinquante catholique et presque encore royale et rejetés sur une terre surtout riche de pierres. Des hommes et des femmes à l'image de ce pays de misère où tous les mythes, légendes, croyances armoricaines ou chrétiennes restent très vivace. Un jeune adolescent loué par sa mère omnipotente mais adulée après le certificat d'étude à un fermier sans pitié. Et qui finalement... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2017

FUSILLADE

     Je vais crever. Je vais crever et je bande, à genoux au pied du poteau tricolore et patriotique de mon exécution.   La mort promise est-elle donc si belle ? Est-elle donc bandante et jouissive à ce point ?   Douze balles dans la peau pour avoir choisi l'ordure des caniveaux contre les poules de luxe pour éjaculer par masturbation sur de fausses fleurs du printemps en confondant les cris d’orgasme avec un requiem.   Pour fuite au feu et désertion, abandon de poste et haute... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

BORIS PASTERNACK / LE DOCTEUR JIVAGO

    1966, j'ai huit ans. Mon frère cadet et ma belle sœur m'emmènent au cinéma. Mon premier film. Le docteur Jivago. Je suis ébloui. Mon premier film ! J'ai dû tomber amoureux tout de suite de Lara. Revu le film au moins dix fois depuis. Toujours amoureux de Lara. Étrangement, je n'avais jamais lu le roman. C'est chose faite ! A quelques détails près, je n'ai rien reconnu du film. Peu importe. J'ai dévoré ce gros pavé. Les plaines interminables de Russie, la neige, et la mélancolie chronique des russes.C'est... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2017

FRANZ-OLIVIER GIESBERT / UN TRÈS GRAND AMOUR

    Moi, l'amour, le cancer de la prostate. Ainsi aurait pu sous-titrer son livre ce cher FOG, excellent écrivain et grand chroniqueur des misères et autres vices de notre temps. Un livre à lire. Par les mecs histoire de leur mettre le nez dans leurs incohérences, leurs lâchetés, leur trouille d'aimer et d'être désirés, d'aimer et de désirer, leur plaintes et gémissements sur leur pauvre et malheureux nombril. Salutaire ! Par les femmes. Pour qu'elles pigent bien qu'un homme, si « c'est bête, égoïste et pas... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2017

BEREZINA / SYLVAIN TESSON

  Moscou / Paris, de la Place rouge aux Invalides, dans un side-car de la grande époque soviétique qui ne démarre pas toujours mais impossible à arrêter quand c'est parti, au confort de la même époque dans des conditions météorologiques au delà de l'épouvantable, voilà le voyage de Tesson et de ses potes qui refont le chemin de la retraite de Russie pour en commémorer le bicentenaire. Il fallait quand même y penser ! Fous me direz-vous ? Oui, ces types là sont fous sans nul doute. Mais la folie de préférer une telle... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

31 octobre 2017

MIKHAÏL BOUGAKOV / LE MAÎTRE ET MARGUERITE

Qu'est-ce donc que cette diablerie, c'est le cas de le dire, de livre qui vous saisit au cou et ne vous laisse pas respirer jusqu'à son point final ? Car ne voilà t-il pas que dans les années trente, le diable en personne, oui oui Satan lui-même, débarque à Moscou pour y semer un désordre indescriptible, semer la destruction de cœurs, des corps, des intelligences, des talents, des bâtiments et j'en passe. La police enquête, veut arrêter le ou les coupables, mais allez donc mettre le diable en prison ! Au milieu de tout... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 octobre 2017

SANDRA LILLO /LES BANCS DES PARCS SONT VIDES EN MARS

Voilà un achat que je regrette pas. Dans ce recueil de poésie de Sandra Lillo, il y a de la... poésie. Rien d’extraordinaire me direz-vous.Peut être, mais ce n'est pas évident la poésie dans les recueils de poésie. J'ai lu trop de recueils, trop de poèmes qui n'ont de poésie que le nom et l'insupportable prétention à être de la poésie. Là, rien de tel. Sandra Lillo tisse ses poèmes sans en avoir l'air. Des mots simples cousus ensemble avec un art consommé. Des émotions exprimées dans un art cistercien. Provoquées par tous ces... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2017

KATE ATKINSON / UNE VIE APRÈS L'AUTRE

   Novembre 1910. Naissance d'Ursula. Morte née, étranglée par le cordon ombilical. Quelle vie aurait été la sienne si elle était morte à un an, à dix ans, à vingt ans, à trente, quarante, cinquante, soixante ans etc ? Retour en arrière. Nouvelle naissance, nouvelle vie. La loi, oh combien nietzschéenne, de l'éternel retour. Ursula nait, meurt, recommence jusqu'à la la dernière fois ? A voir, rien n'est moins sûr. A chaque recommencement, tout est différent et c'est toujours la même chose. Avec tous ces... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2017

VOLDEMAR LESTIENNE / FURIOSO

Histoire d'un livre J'ai lu ce livre pour la première j'étais adolescent. Je l'avais sorti de la bibliothèque paternelle. Je viens de le récupérer vingt et un ans après la mort de mon père parmi ses livres stockés chez mon frère et que je n'avais pas encore osé toucher. J'ai donc retrouvé Furioso et ce n'est pas sans émotion que j'en ai tourné les page qu'il y bien longtemps maintenant mon père avait lues avec un plaisir non dissimulé. Il partageait ses lectures avec moi. C'était un terrain où il était plus facile de discuter avec... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]