08 juin 2018

CONRAD / LA LIGNE D'OMBRE

Dans un port d'Extrême Orient.   Un jeune officier de la marine marchande décide de quitter le métier dont il croit tout connaître et n'a plus qu'un désir, rentrer en Angleterre. Mais, par un coup du hasard, virage à 360°. Il accepte de prendre le commandement d'un trois mats. Son premier commandement.   Il est mal accueilli par le second, personnage énigmatique, hanté presque jusqu'au délire, par le fantôme de l'ancien capitaine mort fans de bien étranges circonstances.   Il va devoir tout de suite affronter... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2018

LE MOINE MÈCHE DE LAMPE

Ce petit roman chinois est un vrai plaisir de lecture.   De quoi s'agit-il ? D'un moine qui jaillit d'une mèche de lampe, d'où le tire éponyme, qui modifie sa taille comme il veut pour se glisser dans le lit ou les culottes des dames (aux moments les plus inattendus). Si vous avez du mal à imaginer les possibilités que peut offrir aux dames ce sacré moine, l'auteur, lui, n'a aucun mal à vous décrire les situations les plus incroyables et franchement scabreuses. Et le moine et ses conquêtes, qu'il investit sans scrupule,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2018

METIN ARDITI / L'ENFANT QUI MESURAIT LE MONDE

L'ile dont le roi est un enfant. Yannis, sur l'ile de Kalamaki, est un enfant autiste qui mesure tout ce qu'il peut, muré dans son silence, pour tenter de capter et de restaurer l'ordre du monde. Le désordre l'angoisse et déclenche une crise clastique dès qu'il le ressent. Eliot, un architecte américain dont les parents grecs ont émigré aux États Unis qui, partant sur les traces de sa fille morte étudie le Nombre d'or. Et leur rencontre d'où n naitra plus qu'une amitié, un véritable amour. Qui prend l'autre par la main pour le faire... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 09:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2018

MARTIN WINCKLER / LES TROIS MÉDECINS

Les trois médecins qui d'ailleurs comme les trois mousquetaires sont quatre.   1974, quatre étudiants se lient pas une indéfectible amitié qui résistera au temps et à toutes les vicissitudes de la vie. Quatre apprentis médecins qui vont vivre tout à la fois une histoire d'amitié, une histoire d'amour, et quelle histoire, l'histoire d'un engagement moral et politique contre la toute puissance des mandarins hospitaliers, pour la légalisation de l'IVG, la contraception etc... Et surtout pour une médecine humaine, contre la... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2018

HERVÉ BAZIN / LA TÊTE CONTRE LES MURS

Ce livre dormait entre divers Bazin. Je regarde la page de garde, décembre 1978. Je note la date à laquelle j'achète un livre. Une habitude de famille. Décembre 78, j'étais élève infirmier de secteur psychiatrique. Il m'avait profondément marqué. Je ne crois pas l'avoir relu depuis. Et aujourd'hui, je l'ouvre à nouveau. Quarante ans après. Je suis à la retraite. C'est à dire que lorsque j'ai débuté dans le métier, on sortait à peine du vieux monde psychiatrique qui avait encore de forts relents asilaires. E que pendant ces quatre... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2018

JOËL DICKER / LES DERNIERS JOURS DE NOS PÈRES

Londres, 1940. Pour Churchill, la guerre est très loin d'être gagnée. Rien ne semble pouvoir résister aux armées nazies, victorieuses sur tous les fronts. Churchill crée une branche particulière des services secrets, le SOS, le plus secret des services secrets. Il lui est directement rattaché et chargé de mener des actions de sabotages, de renseignements et de la formation des réseaux de résistance. Le SOE a vraiment exister. Voilà pour le décor.   C'est une histoire de courage jusqu'au sacrifice, de fraternité, d'amitié,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2018

E. IAROSLAVSKÏA-MARKO, / RÉVOLTÉE

Voilà un petit livre, cent soixante dix pages environ. Mais un petit livre qui pèse lourd, très lourd. Et qui ne se lit pas facilement tant il est traversé de violence. Je l'ai pourtant lu en deux jours et trois nuits.   Evguénia, fille de bonne famille russe traverse la tempête de 1917 et termine dans le monastère des Solovki, premier camp du Goulag où elle attend d'être fusillée quelques mois après son mari, le poète Alexandre Iaroslavski. Et en attendant elle écrit dans sa cellule glaciale. Après avoir été une étudiante... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2018

FOG / L'ARRACHEUSE DE DENTS

  Dans la lignée de La cuisinière de Himmler où FOG se lâchait pas mal. Là, il ne se retient plus.   Nous voici accompagnant dans ses aventures Lucile Bradsock, première femme en France qui va exercer l'art dentaire. Ce qui va lui permettre de rencontrer dans le désordre, Washington, Robespierre, Custer, Louis XVI et Marie Antoinette, Napoléon, La Fayette, Grant, des grands chefs indiens, elle participe à la guerre de Sécession, navigue sur un navire négrier et j'en passe. Au cours de ses pérégrinations, elle en trucide... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2018

ELENA FERRANTE / CELLE QUI FUIT ET CELLE QUI RESTE

Où l'on retrouve pour la troisième fois Elena et Lila, les amies infernales. Ce troisième volet de L'amie prodigieuse n'a rien à envier aux deux précédents.   On y retrouve la relation d'amour et de haine entre les deux filles qui frôlent la rupture à chaque page, leur lien excessif, trouble et troublé, pervers et souvent destructeur. L'une semble avoir réussi pendant que l'autre galère au fond d'une usine où elle est confrontée au harcèlement des hommes. Mais, au final, qui a tout réussi, laquelle a tout raté ? La... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2018

DOSTOÏEVSKI /LES DÉMONS (LES POSSÉDÉS)

   Ce livre, très épais comme d'habitude chez Dostoïevski, peut se lire à plusieurs niveaux.   Tout d'abord comme un polar noir, très noir avec pour toile de fond cette société russe en déliquescence du XIX° siècle sous la botte impitoyable du régime tsariste à bout de souffle. Un livre qui résonne encore à nos oreilles du XXI° siècle tant il est étonnamment moderne. Page après page, c'est la perpétuelle « indicible banalité du mal » qui se découvre, qui s'étale.   Livre politique, pamphlet violent... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]