06 août 2018

PHILIP KEER / LES PIÈGES DE L'EXIL

Quelques années après la fin de la guerre, quand on est un ancien flic allemand qui a servi le régime nazi, sans vraiment l'être, mais tout de même, que l'on vit sous une fausse identité sur la côte d'azur, que votre talent au bridge vous ouvre la porte, la table et la cave de Somerset Maugham, célébrissime écrivain, homosexuel notoire, à l'époque où bon, l’homosexualité, ça faisait pour le moins désordre, ce n'était pas la période du coming out, et de surcroît ancien agent des services secrets britanniques dans lesquels pullulent... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2018

ADÉLAÏDE BON / LA PETITE FILLE SUR LA BANQUISE

C'est un beau prénom Adélaïde pour une belle petite fille heureuse qui ne demandait qu'à vivre. Et qui est morte un jour plein de soleil du joli mois de mai. Sous les doigts, la bouche, le sexe, la violence d'un pédocriminel sexuel. Ne parlons pas de pédophile. Un violeur d'enfant n'est pas l'ami des enfants. A neuf ans, on n'a pas les mots pour parler de l'horreur subie. Alors on se tait. On s'isole, on s'enferme. On cache sa honte et sa culpabilité de l'indicible et indélébile salissure. On s'anesthésie par l'alcool, la drogue,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2018

MICHEL ZACCARO / JE SUIS TEL QUE VOUS M'AVEZ DÉFAIT

Voilà un livre qui vous remue les tripes sans ménagement. Et c'est bien là le talent de l'auteur. Vous voulez savoir ce que peut être une mère toxique ? Vous voulez comprendre comment elle tient solidement son fils détesté dans ses bras pour le détruire, qui trop embrasse tue ? Comment elle s'acharne sur lui quand il est par terre, KO ? Ce fils qui ne parvient pas à s'en détacher. Parce qu'il aime son bourreau. Ce fils qui ne pourra jamais aimé les femmes ni en être aimé parce que ce serait trahir sa mère. Et... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2018

SILVAIN TESSON / UN ÉTÉ AVEC HOMÈRE

Voilà un livre, un livre, comment vous dire ? Un livre que tout le monde devrait lire et qui devrait être inscrit au programme dans tous les collèges de France avant de faire lire le vieil aède aveugle aux élèves. Un livre magnifiquement écrit, plein de poésie, de charme, d'humour et de sagesse qui permet de visiter ou revisiter le vieil Homère et d'entendre ses leçons à travers les millénaires. Leçons qui sont d'une brûlante modernité. C'est une invitation aux numériquement châtrés que nous sommes à lâcher nos écrans... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2018

DANIEL PENNAC / MON FRÈRE

« Je ne sais rien sur ce frère mort si ce n'est que je l'ai aimé. »   En une phrase, Pennac a tout dit de son livre.   Ses deux frères son morts. Le livre d'un orphelin de frères. Et il est des absences qui pèsent très lourd. Surtout le grand frère, si proche, si protecteur. Presque un père.   Et qu'il faut tenter de retrouver. Alors, il met en scène le livre de Melville, Bartleby. Qu'il joue tous les soirs en pensant à ce grand frère à qui le spectacle aurait plus, auquel le spectacle plairait. Car... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2018

CONRAD / LA LIGNE D'OMBRE

Dans un port d'Extrême Orient.   Un jeune officier de la marine marchande décide de quitter le métier dont il croit tout connaître et n'a plus qu'un désir, rentrer en Angleterre. Mais, par un coup du hasard, virage à 360°. Il accepte de prendre le commandement d'un trois mats. Son premier commandement.   Il est mal accueilli par le second, personnage énigmatique, hanté presque jusqu'au délire, par le fantôme de l'ancien capitaine mort fans de bien étranges circonstances.   Il va devoir tout de suite affronter... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2018

LE MOINE MÈCHE DE LAMPE

Ce petit roman chinois est un vrai plaisir de lecture.   De quoi s'agit-il ? D'un moine qui jaillit d'une mèche de lampe, d'où le tire éponyme, qui modifie sa taille comme il veut pour se glisser dans le lit ou les culottes des dames (aux moments les plus inattendus). Si vous avez du mal à imaginer les possibilités que peut offrir aux dames ce sacré moine, l'auteur, lui, n'a aucun mal à vous décrire les situations les plus incroyables et franchement scabreuses. Et le moine et ses conquêtes, qu'il investit sans scrupule,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2018

METIN ARDITI / L'ENFANT QUI MESURAIT LE MONDE

L'ile dont le roi est un enfant. Yannis, sur l'ile de Kalamaki, est un enfant autiste qui mesure tout ce qu'il peut, muré dans son silence, pour tenter de capter et de restaurer l'ordre du monde. Le désordre l'angoisse et déclenche une crise clastique dès qu'il le ressent. Eliot, un architecte américain dont les parents grecs ont émigré aux États Unis qui, partant sur les traces de sa fille morte étudie le Nombre d'or. Et leur rencontre d'où n naitra plus qu'une amitié, un véritable amour. Qui prend l'autre par la main pour le faire... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 09:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2018

MARTIN WINCKLER / LES TROIS MÉDECINS

Les trois médecins qui d'ailleurs comme les trois mousquetaires sont quatre.   1974, quatre étudiants se lient pas une indéfectible amitié qui résistera au temps et à toutes les vicissitudes de la vie. Quatre apprentis médecins qui vont vivre tout à la fois une histoire d'amitié, une histoire d'amour, et quelle histoire, l'histoire d'un engagement moral et politique contre la toute puissance des mandarins hospitaliers, pour la légalisation de l'IVG, la contraception etc... Et surtout pour une médecine humaine, contre la... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2018

HERVÉ BAZIN / LA TÊTE CONTRE LES MURS

Ce livre dormait entre divers Bazin. Je regarde la page de garde, décembre 1978. Je note la date à laquelle j'achète un livre. Une habitude de famille. Décembre 78, j'étais élève infirmier de secteur psychiatrique. Il m'avait profondément marqué. Je ne crois pas l'avoir relu depuis. Et aujourd'hui, je l'ouvre à nouveau. Quarante ans après. Je suis à la retraite. C'est à dire que lorsque j'ai débuté dans le métier, on sortait à peine du vieux monde psychiatrique qui avait encore de forts relents asilaires. E que pendant ces quatre... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]