30 janvier 2020

TRAVAIL FAMILLE PATRIE ET LE POETE

La honte de la famille ! Je n'y faisais pas tâche, j'étais LA tache, ineffaçable, indélébile du cadeau empoisonné de la vie. Dont elles ne parlaient qu'à voix basse et qu'à des amis sûrs. Comme au confessionnal quand o y avoue la maladie honteuse du stupre et de la fornication.   Quelle famille ? Pas la mienne. Je n'étais pas un cloporte moi. Impossible qu'il y ait eu quoique ce soit de commun entre elles et moi. Pas le moindre chromosome. Plus le temps passait, plus je grandissais et plus ça se confirmait. Vers... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]