téléchargement

Une vie volée.

Je ne vais pas en faire une critique cinématographique dont je suis bien incapable. Je préfère transcrire mon ressenti devant ce film. Mon ressenti d'ancien infirmier psy.

Quand Netflix me l'a proposé, je me suis dit bof, encore un film sur la psychiatrie. Et je me méfie des films sur la psychiatrie généralement très loin de la réalité. Et puis comme il me faut bien passer le temps en repassant mes chemises, je me suis dit allez, tu essaies garçon.

Et bien m'en a pris.

C'est très loin du très surfait, à mon avis, Vol au dessus d'un nid de coucou ou du Family life qui a très mal vieilli.

De quoi est-il question ?

Ça se passe dans un HP, mais ce n'est pas d'abord un film ni sur la psychiatrie ni sur la folie.
Une très jeune femme diagnostiquée état limite est hospitalisée dans un HP et va se lier d'amitié avec un groupe de filles toutes plus cassées par la vie les unes que les autres. Et avec un chat.

Je peux reprocher à ce film une légère tendance à la guimauve, quelques incohérences, la scène de nuit où -cinq ou six filles hurlent dans la nuit sans qu'un soignant intervienne immédiatement est assez surprenante, un certain optimiste un peu béat.

Mais j'y ai trouvé, ou retrouvé, tout ce qui échappe en grande partie aux infirmiers et aux médecins. Les relations d'amitié voire d'amour entre les malades, la sécheresse et le peu d'empathie de certains psychiatres bien à l'aise derrière leur bureau et leurs certitudes, et tout le panel des soignants que j'ai pu connaître et dont j'ai fait partie. Soignants dont il est évident qu'ils ne devraient jamais oublier qu'au fond ils sont loin de tout voir, de tout entendre, de tout savoir.

C'est remarquablement observé et décrit.

Un film touchant, émouvant sur des filles paumées, fracassées, en plein désarroi du corps et de l'esprit. Qui évite tout discours militant pour ou contre la psychiatrie. Et loin de tous les clichés que grand public et médias véhiculent sur la folie et la psychiatrie. Une histoire vraie qui laisse pas indifférent tant au fond cela concerne pas mal de gens qui pensent à tort que la folie est une malédiction ad aeternam dont ils ne peuvent être atteints.
Impossible de rester indifférent à ce film porté par une Angelina Jolie et une Wynona Ryder totalement investies dans leur rôle. Sans oublier Whoppy Golberg aide soignante transpirante d'humanité. Ce qui est souvent le cas chez les aides soignant(e)s. Parole d'infirmier.

Alors, malgré les réserves ci dessus, je recommande.