Chevallier - Ce que la légende napoléonienne doit à l'Aiglon

Une des dernières offensives de la Grande Armée a été menée par un enfant à qui personne ne s'intéressait. En infligeant à l'empereur un exil et une mort déshonorants, les ennemis de la France croyaient effacer une époque où elle avait démontré sa supériorité.

https://www.lepoint.fr