414aDSMjElL

Voilà un livre, un livre, comment vous dire ?

Un livre que tout le monde devrait lire et qui devrait être inscrit au programme dans tous les collèges de France avant de faire lire le vieil aède aveugle aux élèves.

Un livre magnifiquement écrit, plein de poésie, de charme, d'humour et de sagesse qui permet de visiter ou revisiter le vieil Homère et d'entendre ses leçons à travers les millénaires. Leçons qui sont d'une brûlante modernité.

C'est une invitation aux numériquement châtrés que nous sommes à lâcher nos écrans informatiques et de nos portables, à nous débarrasser de la pensée unique et de la novlangue, toutes les valeurs de notre consumérisme débridé pour nous assoir au milieu de la nature pour réfléchir.

Pour réfléchir sur l'homme.

Sur ce qu'est chacun de nous et on est très loin de la conception bisounours à la mode, à sa place dans le monde, aux passions qui l'animent, à la violence qui l'habite, qui, de toute toute évidence est une partie intrinsèque de la nature humaine quoiqu'en pensent les adeptes de de l'amour pour tous.à Ala « punition des dieux », qui ne sont pas sans responsabilité dans le désordre universel, ces dieux olympiens qui sont nous, quand nous bouleversons l'ordre naturel par essence parfait,

Une invitation à renoncer aux illusions dangereuses, l'histoire l'a prouvé mille fois, de grands soir et de lendemains qui chantent et du parais post mortem pour vivre dans l'ici et maintenant.

Au retour des valeurs anciennes et éternelles de la Grèce notre mère à tous, à célébrer encore et toujours « les noces de l'homme et de la nature ».

A lire Homère avec Tesson, comme l'homme est finalement pathétique dans son incapacité à accepter et à vivre l'absurde tragique de la vie. Homère qui au delà les siècle nous balance dans la tronche toutes ces questions que nous, nous les hommes dits modernes, entendre.
Avec Tesson, j'ai relu Homère, Nietzsche, Camus.

Du bonheur ce livre.
Qui ne plaira sûrement pas à tous le monde tant il est loin du politiquement correct dans sa lucidité... homérienne.

Et moi, je vais me replonger dans l'Iliade et l'Odyssée. Cet été.