lipomodelage_fesses

 

Je jouis, donc je suis.

 

Si je pense, j’oublie que je suis, j'oublie mon corps, je m'oublie, j'oublie de jouir, j'oublie d'être. Je ne peux être que par le désir et le plaisir de ma chair.

 

Quittons les hautes sphères des pensées éthérées et désincarnées, des idées absconses qui n'explique rien, ne répondent à aucune question. Pour redescendre, ou plutôt revenir, à notre niveau humain, d'animal animé par le désir et le plaisir sexuel. Sans doute bien davantage que tous les autres animaux.

 

Soyons concrets.

 

Il faut en finir avec cet amour sans matière de la pure beauté, de dieu, de l'homme concept, de la nature abstraite. Pour en revenir au moteur de nos pensées et de nos actions, le sexe. Bien plus que Platon, Kierkegaard ou autre Merleau Ponty, le sexe a tout à nous apprendre. Parlons du cul. Le cul est à la la fois une partie de notre anatomie, le terme générique de toutes les zones érogènes, le sexe et l'activité sexuelle. Parlons donc de cul, parlons donc cul. Pour parler humain.

 

Puisque les philosophes n'en parlent jamais, parlons de la beauté d'un cul.

 

Le paradis des orages comme l'a qualifié un écrivain visiblement connaisseur de la chose. Les poètes l'ont chanté. Baudelaire a écrit ses plus beaux poèmes autour du cul de Jeanne Duval. C'est à dire autour du corps tout entier de Jeanne.

 

Comme c'est beau un cul ! Et mystérieux puisque la bienséance, la morale, la religion, la médecine encore quelquefois, en condamnent l'accès. Comme s'il était le siège de plaisirs définitivement interdits. Concentrerait-il à lui seul tous les anathèmes judéo-crétins qui pèsent sur la sexualité ? Et de quelle volupté peut-on en jouir ! Existe-t-il plus belle, plus érotique vision, qu'un cul nu offert à notre regard après que notre plaisir y ait coulé ? Un cul repus et reposé qui respire calmement. Là, on parvient à une compréhension de la nature, de soi, de l'univers que nul savant et pédant philosophe ne peut nous faire atteindre.

 

On est, enfin, face à à l'universellement vrai.

 

L'existence.