IMAG1366-e1492186182639

Voilà un achat que je regrette pas.

Dans ce recueil de poésie de Sandra Lillo, il y a de la... poésie.

Rien d’extraordinaire me direz-vous.
Peut être, mais ce n'est pas évident la poésie dans les recueils de poésie. J'ai lu trop de recueils, trop de poèmes qui n'ont de poésie que le nom et l'insupportable prétention à être de la poésie.

Là, rien de tel. Sandra Lillo tisse ses poèmes sans en avoir l'air. Des mots simples cousus ensemble avec un art consommé.

Des émotions exprimées dans un art cistercien. Provoquées par tous ces petits rien qui font partie de la vie, qui font, qui sont la vie.

Sans ces insupportables fioritures étalées à longueur de page papier ou virtuelles.

Sobre et efficace.

Ciselé au millimètre. Sans que jamais on sente le ahanement du poète au travail. Tout cela semble si simple. Et pourtant, je suis bien placé pour pur attendre la simplicité et cette impression de facilité il faut cinq pour cent d'inspiration et tout le reste en transpiration.

Elle n'écrit pas comme tel ou tel, elle ne cherche pas à imiter qui que soit parmi les génies de notre littérature.
Non, Sandra Lillo écrit comme... Sandra Lillo. Définition du véritable talent.

Et du talent, ah ça oui, elle en a !

Je me demande parfois si Sandra Lillo a vraiment conscience d'être poète tant ses poèmes coulent, sans rature, sans accroc.