sunset-913350__340

 

 

Rien ne justifie la vie.

 

Le simple fait de vivre est une absurdité fondamentale.

 

Mais tout légitime la mort par suicide.

 

Le suicide est une explosion lyrique qui surgit à la suite d'expériences essentielles, lorsque l'agitation intime de l'être atteint son paroxysme, quand les plaies et la souffrance ne sont plus que de simples manifestations externes mais qu'elles s'intègrent à la chair même de l'individu.

 

Le moment unique où l'on tient sa vie qui brûle enfin entre ses mains.

 

La seule tentative pour entrer totalement en possession de soi.

 

C'est le chant ultime de la chair et du sang.

 

Un chant de révolte.

 

On me dira que c'est un acte de fou.

 

Mais que vaut une vie si elle n'est pas dotée d'une très grande folie ?