31 juillet 2017

LE VISAGE DU DIABLE

Il y avait chez ce jeune garçon quelque chose de …   … diaboliquement féminin.   Et pourtant d’extrêmement viril dans sa grande jeunesse.   On se serait cru en présence d'un de ces êtres aboutis, achevés, plus loin , plus haut, plus profond que tous les autres.   Auprès de qui on a la sensation de prendre un bain de feu.   Une de ces créatures auxquelles, par instinct, on ne peut rien refuser, à qui tout, absolument tout, est accordé d'avance.   Pour qui et à qui l'on vendrait son corps et... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 21:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 juillet 2017

SOLITIUDE DANS LA VILLE

   Et me voilà parti, reparti, anonyme dans la foule qui l'ignore, qui m'ignore, pour laquelle je n'existe pas, et qui pour moi n'est rien d'autre que du vide, du néant. La foule n'a que l'existence qu'on lui reconnaît. Mais la foule, par essence, n'a pas d'existence. Elle ne pense pas, ne parle pas, n'agit pas. Elle n'a pas de vie, ou alors une vie très végétative, entre le minéral et le végétal, dépourvue du temps et d'espace. Donc de conscience. On ne communique pas avec ce monstre difforme, léthargique, agité de... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2017

LA FOULE

Je hais la foule.   Je ne peux pas me mélanger à la foule.   Il y a trop de promiscuité, tout le monde touche tout le monde. Je déteste.   La foule est lâche et couarde.   C'est cette foule de pauvres gens qui tond les femmes et se cache dans les caves comme des rats.   Toujours assoiffée de vengeance, elle veut des échafauds, des piloris, des croix, des guillotines. Elle n'a pas d'autre rêve, d'autre plaisir. Elle aime le sang et maudit le foutre et la cyprine.   Elle sue la frustration et... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 juillet 2017

KATHLEEN WINTER / ANABEL

    Dans un bourg isolé du Labrador, perdu au milieu de nulle part, un enfant est né. Ni garçon ni fille, hermaphrodite. Secret bien gardé. Sera-t-il fille ou garçon cet enfant ? Garçon, décide le père. La mère elle laisserait bien les choses en l'état. Il s’appellera Wayne. Dans les eaux troubles de l'adolescence, qui est donc cette Annabelle, morte depuis longtemps, qui l'accompagne ? Comment Wayne / Anabelle va-t-il réagir quand il / elle accédera enfin au secret de sa naissance, de sa véritable double... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2017

ISABELLE MUTIN / L'ÉCHO DE TON SILENCE

  Un après, le docteur Celsius revient. Isabelle est morte, elle s'est défenestrée, ne supportant plus « la Nuit » qu'elle impose à son amour. Lequel prend le chemin du cabinet de Celsius. Toujours aussi pervers et manipulateur. Je n'en dirais pas davantage ne voulant surtout pas priver le lecteur du plaisir de la découverte.Je ne reviendrai pas non plus sur le talent d'Isabelle Mutin dont j'ai souvent fait l'éloge. Comme Celsius, L'écho de ton silence vous tient et ne vous lâche plus. Un livre étrange qui mêle... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

JAN GUILLOU / LES DANDYS DE MANNINGHAM

Sverre s'enfuit d'Allemagne après avoir terminé ses études à Dresde pour rejoindre son amant Albert en Angleterre. Ce dernier vient d'hériter du titre de de comte de Manningham, doit gérer l'immense domaine familial et surtout trouver une femme pour avoir à son tour un héritier mâle. Dezux difficultés majeures, deux obstacles à leur amour. Car juste après la condamnation d'Oscar Wilde, l'heure n'est toujours pas à la tolérance dans une Angleterre victorienne dans laquelle il faut sauver les apparences. Les deux amoureux sont... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

A venir

En préparation :  
Posté par fsetrin à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2017

LES ANGES NOIRS

  Un hôtel banal près d'une gare.   Chambre avec vue sur le mur d'en face, fenêtre barrée par l'escalier de secours, une odeur persistante d'urine, d'humain ou de chat, et puis ce temps dehors dans une ville inconnue, perdue à désespérer l'hiver.   Il pensait ce soir faire l'amour avec elle, ou avec lui, c'était selon. Au hasard des rencontres.   Il n'aurait pas dû croire au hasard.   La vie en train de se refermer, comme un livre avant la fin de l'histoire.   Un livre obscène qui raconte des... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2017

TOMAS ESPEDAL / MARCHER

   Ou l'art de mener une vie poétique et déréglée.   Tomas, un matin, sort de chez lui et poussé par une force irrésistible ne rentre pas. Il part, laissant tout derrière lui. Pour le plaisir de partir, pour le plaisir de voyager, dans but, sans autre plaisir que celui celui de devenir un vagabond magnifique comme on n'en rencontre plus. Il n'a pas de feuille de route, pas d'itinéraire préétabli. Il improvise à chaque carrefour, à chaque rencontre. Il n'a pas de carte mais apprend à déchiffrer celles qu'ont tracées... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]