03 juillet 2017

LES ANGES NOIRS

  Un hôtel banal près d'une gare.   Chambre avec vue sur le mur d'en face, fenêtre barrée par l'escalier de secours, une odeur persistante d'urine, d'humain ou de chat, et puis ce temps dehors dans une ville inconnue, perdue à désespérer l'hiver.   Il pensait ce soir faire l'amour avec elle, ou avec lui, c'était selon. Au hasard des rencontres.   Il n'aurait pas dû croire au hasard.   La vie en train de se refermer, comme un livre avant la fin de l'histoire.   Un livre obscène qui raconte des... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]