Sapiens

Sapiens, une brève histoire de l'humanité. Six espèces d'hominidés cohabitaient sur la terre il y a 100 000 ans. Une seule a survécu, Homo sapiens quand toutes autres disparaissaient.. Elle s'est répandue sur toute la planète, l'a très vite dominée, fondant des villages, des villes, des royaumes, des empires. Sa volonté de puissance, son appétit de domination semblent inextinguibles. Cette espèce particulière a créé la pensée, la religion, les mythes, la science, la politique, la loi, la nation, l'argent, les livres, l'autorité, l'obéissance, le besoin d'accumuler et de dépenser frénétiquement, etc...

L'auteur trace, dans un gros pavé agréable à lire, avec une érudition hors du commun, une audace qui ne semble pas redouter les foudres de la bien pensance, en maniant très subtilement la provocation, une brève histoire de l'humanité, du chasseur / cueilleur nomade à son descendant trader dans une place boursière quelconque.

Il y évoque aussi bien la rencontre avec Neandertal, la colonisation de l'Australie, la création du capitalisme, la naissance des religions, le bouleversement des équilibres écologiques, l'asservissement de la nature, les raisons du succès du libéralisme.

C'est un grand souffle d'air pur et d'érudition qui balaie nos connaissances et nos certitudes qui ne sont souvent que des croyances, qui explique très largement et simplement l'influence de cette histoire invraisemblable sur notre présent. C'est un regard anticonformiste sur notre société et nos histoires, sur notre devenir, une critique claire et nette de nos « c'étaient mieux avant, demain sera bien pire qu'aujourd'hui », de notre indécrottable rousseauisme. Et quoique pe puissent en penser tous les esprits chagrins nostalgiques de notre antique état de nature jamais l'humanité n'a vécu dans des conditions matérielles, de sécurité et de santé meilleurs qu'aujourd'hui.

Ce livre a sûrement fait sourciller voire plus, tous les vertueux amis de l'homme et des animaux réunis qui croient encore à la bonté naturelle de notre espèce et lui prévoit un avenir radieux. Ce qui ne l'a pas empêché du reste d'être un formidable et mérité, succès littéraire. Mais il leur serait bien difficile de remettre en cause les dire de Harari tant son propos est documenté et argumenté.

Ce livre lui a valu, entre autres, en 2012, le prix Polonsky pour la créativité et l’originalité des ouvrages de Sciences Humaines, Marck Zukerberg - fondateur de Facebook - le déclare livre de l'année en 2015. Publié en 30 langues, c'est incontestablement un best seller de l'année 2016.

J'ai lu, et il m'a tenu en haleine, comme un roman ce livre formidablement enrichissant et qui pousse sans que l'on puisse lui résister, sans s'en rendre compte à la réflexion. Je vais sans aucun doute le relire pour en extraire toute la substantifique moelle. Et j'encourage chacun à le lire.