01 juin 2017

KAMEL DAOUD / MEURSAUT, CONTRE ENQUÊTE

L'arabe, celui que Meursaut tue sur une plage incendiée par juillet. L'arabe n'a ni nom ni prénom. Kamel Daoud lui donne une identité. C'est à dire un prénom, un nom, un frère, une mère, probablement aussi une fiancée et un pays, cette Algérie qui en cinquante cinq ans après son indépendance ne parvient qu'à gâcher sa liberté. L’anonyme prend vie soixante dix ans après sa mort. Kamel Daoud réussit cet incroyable tour de force. Écrire un roman dans le miroir d'un autre, et quel autre ! S'attaquer, si j'ose dire, à L'étranger de... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]