09 avril 2017

LA BEAUTÉ DU DIABLE

Il n'était pas beau. Il était diaboliquement beau, beau de cette diablerie caractéristique de qui, parce qu'à peine sorti de l'enfance, n'a pas encore appris à avoir peur et n'en donc pas encore défiguré. Beau, de cette beauté insolente qui est l'apanage d'une jeunesse qui se croit inaltérable, définitivement à l'abri de la vieillesse atroce, qui n'a aucun doute quant à sa toute puissance de séduction, quant à son pouvoir sexuel, et qui ne craint ni le refus, ni le rejet, ni la faiblesse. Beau, d'une virilité à peine éclose et... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]