03 avril 2017

L'ENFANCE

L'enfance.   Un long, très long tunnel.   Trop long pour y entrevoir la moindre lumière. Et dont on sait d'instinct qu'il débouche sur le noir absolu du néant.   Un tunnel sans espoir où ne vivent que les créatures cauchemardesques des peurs, des angoisses, des terreurs. Rempli de diables, de démons et autres créatures maléfiques dont on sait par avance que la plus maléfique de toutes, c'est soi.   L'enfance.Ce n'est qu'un interminable soir de malheur imminent où l'on seul retrouve seul dans l'obscurité,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2017

MORT DE LA FOLIE

Notre siècle serait-il celui de la mort de la folie ?   Ce XXI° siècle serait-il celui de l'interdiction d'être fou, de la mise hors cité de la folie ? Comme Platon voulait chasser les poètes de sa république ? Comme on rejetait jadis le fou hors de la ville pour le tenir enfermé derrière les hauts murs de l'asile ?   Le fou n'est plus un fou, mais seulement un malade quand on ne le sous qualifie pas d'handicapé. Exit le fou, il n'a plus sa place, il est de trop, il est en trop.   La folie... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2017

SPQR/ MARY BEARD

  Senatus Populusque Romanus. Tous ceux qui ont lu Astérix connaissent l’abréviation.   Mais là, ce n'est pas une BD. C'est cinquante ans de travail de l'aveu même de l'auteur. C'est sur six cents pages l'histoire fascinante du premier millénaire de la Rome antique. C'est un livre qui balaie toutes les idées reçues, tous les a priori, les visions simplistes, l’admiration naïve ou la condamnation systématique de Rome. Il nous fait reconsidérer tout ce que nous pensions savoir sur les Romains. C'est le récit sans faille,... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]