03 mars 2017

LE FLEUVE

Paris lui était devenu triste. Ce n'était plus la ville de ses amours adultères et glorieuses qui venaient s'y cacher. Mais c'était avant. Avant qu'elle disparaisse dans le brouillard pour ne plus revenir. Avant qu'il fuit la province pour ne plus la rencontrer au hasard d'une rue. Pour éviter que ses anciens amis ne lui présentent leurs condoléances pour ses amours mortes. Il s'était réfugié à Paris, Paris qui lui garantissait un parfait anonymat et aucune rencontre malencontreuse.   Il évitait d'évoquer ses souvenirs. Il... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]