51ZcXSjdRAL

 

 

 

Ou comment s'est construit le grand empire soviétique sous la main de fer sanglante du petit père des peuples, à la suite logique du léninisme. Les bons sont staliniens et les mauvais non staliniens.

Des millions de déportés dans des conditions atroces, des centaines de milliers d'assassinés pour rien. Du sang, encore du sang, de la souffrance, de la misère noire et un bâillon de fer sur la bouche.

L'horreur absolue du deuxième totalitarisme du siècle dernier qui valait bien l'autre.

La construction absurde et mortelle d'un système réputé apporté la lumière au monde et le paradis sur terre.

Une violence inouïe pour contrôler une société qui ne voulait pas du bolchevisme.

Comment, au regard de l'histoire, comment peut-on être encore communiste ?

Comment peut-on ne pas vouloir, l légitimement, d'un parti d’extrême droite au pouvoir et en même pas ne pas être troublé par ce parti d’extrême gauche ?

La peste rouge serait-elle moins grave que la peste brune ?.

J'en doute.

Le marxisme léninisme et ses avatars sont des idéologies criminelles, comme leur frère le nazisme.

Quel avertissement que ce livre !

Le système bolchevique sévit encore dans le monde.

Et certains rêvent de réhabiliter Staline, admirent et chantent les exploits sanglants du Che, admirent Castro pour son action à Cuba.

Une fois encore, on est prêt à recommencer Munich. Simplement, ce ne sont, presque, les mêmes.

Quelle inconscience !