Abd-el-kaderSuite à un débat finalement stupide et inutile avec une sans doute nostalgique de l'Algérie française, je reviens à ce livre.

L'histoire de l'émir Adb El Kader et de sa lutte pour l'aindépendance et la liberté de son peuple.

L'Algérie n'était alors pas un état-nation mais un ensemble de tribus qui vivaient sur le même territoire. L'Algérie était un pays prospère, grnier à blé de l'armée de Napoléon. Les conditio  de vie du paysan algérien devaient être très semblable à celle du paysans français.

 

Le 14 juin 1830, les troupes françaises débarquent près d'Alger en vue d'une "petite expédition punitive" destinée à restaurer le prestige du gouvernement. C'est d'&abord et avant tout une affaire de pol:itique intérieure française que la conquête de l'Algérie. Chanson connue, une bonne petite guerre ça détourne l'attention du bon peuple. C'est pas cher et ça peut rapporter gros. En même temps on lave "l'honneur" d'un affairiste un peu escroc. En 1827, le dey d'Alger, Hussein, frappe «du manche de son chasse-mouches» le consul de France Deval, un affairiste qui refuse non sans insolence de s'engager sur le remboursement du prêt.

Les troupes françaises débarquent sur la plage de Sidi Ferruch, à 25 km d'Alger. Pendant ce temps, la flotte bombarde les défenses de la ville.Le dey capitule enfin le 5 juillet 1830, après plusieurs jours de difficiles combats contre les troupes turques qui font 415 tués et 2160 blessés dans le corps expéditionnaire. 48 millions de francs prélevés dans son trésor permettent de couvrir les frais de l'expédition. Les soldats français se livrent quant à eux à une mise à sac de la ville qui ternit leur victoire.

 

De 1832 à 1847, l'émir Abd El Kader, fin stratège, engage la lutte de résistance contre la France, unissant toutes les tribus d'Algérie sous son autorité. C'est un penseur cultivé, philosophe, mystique. Homme de foi et de parole il croira, pour son malheur et celui de son peuple, à la parole de la France qui ne cessera de le trahir. Homme tolérant er pacifique, il empêchera les musulmans de Damas où il s'est réfugié, exilé après avoir été emprisonné, par le gouvernement français de sa terre natale, de massacrer les chrétiens.

 

Ce livre fort savant, fort documenté et fort plaisant à lire rétablit la vérité sur la conquête et la colonisation de l'Algérie, loin des lieux communs et des légendes, loin des contres vérités historiques.