2318

 

 

Kamel Daoud dérange. Il dérange en refusant de rester prisonnier de l'histoire coloniale de son pays. Il dérange en refusant le discours d'une certaine gauche française. Il dérange l'Occident qui ne fait pas preuve, au nom d'une soi disant tolérance d'une grande lâcheté face à l’islamisme. Il dérange l'Islam en affirmant que la femme n'est pas une marchandise, un objet de troc, qu'elle n'est pas une putain en bikini ni une sainte en burkini. Elle est avant tout un être libre. Il dérange en dénonçant le prétexte de l'islamophobie. Il dénonce la misère sexuelle du monde musulman qu'il considère comme l'une des causes du terrorisme islamique. Il dérange la dictature militaire algérienne quand il refuse de continuer avec elle de demander encore et toujours des excuses à la France.

 

Kamel Daoud dérange.

C'est pour cela qu'il est important.
De l'écouter et de l'entendre.

 

Serait-il l'un derniers intellectuels qui interpellent le monde ?

 

Dossier à lire dans Le Point.