Je vais sans doute en choquer parmi vous. Mais j'espère bien que l'on ne parviendra jamais à éradiquer la folie comme une maladie infectieuse. Cela signerait des bien dangereuses manipulations de l'encéphale humaine, assècherait toute vie psychique et rendrait inutile toutes les grandes questions que la folie nous lance quant à la nature de l'homme.

 

Je conserve le petit livre ci-dessous avec la même dévotion qu'un curé conserve son bréviare, un juif ss Thora, un mahométan son coran, une dévote bigote son missel.

A lire et à relire dans un monde où s'avance un totalitarisme rampant.

 

Un livre salutaire, nécessaire, vital.

 

Eloge-de-la-folie