06 décembre 2016

Le corps et l'esprit

Selon Christophe André, la pensée passe aussi par "la capacité d'amplifier les émotions agréables". © JPGuilloteau/L'Express L'un et l'autre sont aussi indissociables que les pensées et les émotions, explique le psychiatre Christophe André. Pour ce grand partisan de la psychologie positive, apprendre à gérer ces interactions nous permet d'améliorer notre santé. Les liens entre le corps et l'esprit ont longtemps suscité une grande méfiance en France. Comment l'expliquez-vous? Nous sommes une nation plus intellectuelle que... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2016

LES BOTTES SUEDOISES / MANKEL

Le dernier roman de Mankel. Suite des chaussures italiennes. Mankel sans doute vieillisant, peut être se sachant mourrant. Là, il nous raconte l'histoire d'un vieil homme qui en une nuit perd tout dans l'incendie de sa maison. Mais Mankel est auteur de polars. Qui a mis le feu à sa maison ? Qui a fait brûler d'autres maisons ? La solution de l'énigme en coup de théâtre. Mais ce n'est pas le plus importnt. Le plus importnt, ce sont les états de ce vieil homme qui renaît de ses cendres à lui.Avec une histoire très simple, un livre qui... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 02:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

LES DÉPENDANTS AFFECTIFS

Ce sont, à mon sens, et si l'on est pas soi-même dépendant les personnalités les plus difficiles à supporter, à subir devrais-je dire. Car on ne les supporte pas, on les subit comme des boulets qui s'accrochent à vous et ne vous lâchent pas. Je ne peux avoir de meilleure comparaison que celle du lierre qui s'accroche à un tronc et qui s'en nourrit.   La dépendance affective n'est ni plus ni moins qu'une addiction comme une autre. Comme l'alcoolique n'apprécie pas obligatoirement son verre, le dépendant affectif n'appréciera pas... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 02:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

LE MENDIGOT

Le mendigot.   C’est un pauvre. Mais ce n'est pas un pauvre de naissance ou par accident. Ce n'est pas un pauvre par manque de fortune, c’est un pauvre par ignorance de ce qu'est la fortune. Il peut bien coucher sur un tas de lingots, il ne sera jamais fichu de reconnaître la moindre pépite qui passe à sa portée.   Il lui manquera toujours une caresse pour faire un câlin comme d'autres manquent toujours d'un centime pour faire un euro.   Alors, le cœur toujours à la débraille, la cuisse d'avance hospitalière, il... [Lire la suite]
Posté par fsetrin à 00:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]